Que se passe-t-il quand vous êtes sous l’influence d’un hypnotiseur du Val d’Oise?

L’hypnose est un processus encore peu connu par la population. Tout ce que les gens en savent, c’est ce qu’ils voient durant les spectacles consacrés à cette pratique. Les professionnels de la santé et thérapeutes en savent beaucoup plus sur cette pratique qui est souvent utilisée comme aide aux thérapies «conventionnelles». En effet, il n’est pas rare que l’on fasse appel à un hypnotiseur du Val d’Oise pour aider à anesthésier les patients lors d’opérations chirurgicales. L’hypnose a fait ses preuves avec le temps, mais que se passe-t-il réellement quand une personne est en pleine séance d’hypnose? Qu’est-ce que les sujets vivent pendant la transe hypnotique? Sont-ils conscients ou pas du tout? Nous parlerons de cet aspect de la pratique dans cet article. L’imagerie médicale a apporté des réponses à ces multiples questions. Lors de la transe hypnotique, certaines parties de la zone sont en activité, un peu comme si le sujet vit réellement la scène qui lui est suggérée. En d’autres termes, le corps est détendu, pratiquement inerte, mais l’esprit lui vit la suggestion comme si elle est réelle.

L’hypnose 95 offre donc des possibilités infinies et son utilisation est justifiée même en dehors des blocs opératoires. Les hypnotiseurs du Val d’Oise et de tous les horizons ont la capacité d’influencer la sensorialité et la perception du sujet. Ainsi, les douleurs chroniques peuvent être influencées, l’anxiété qui tire son essence de l’esprit, les phobies qui mettent l’esprit en activité au-delà de la raison, etc. Autant d’aspects qui peuvent être affectés par l’hypnose. Tous ces états peuvent être soulagés par l’hypnose et même par l’autohypnose. La douleur reste présente, sauf que l’esprit est orienté vers un «lieu» plus calme, moins douloureux, plus léger et cela calme le corps en retour. L’hypnose se sert des possibilités offertes par l’imagination afin de modifier la perception que le sujet a de la souffrance et apporter de cette manière un soulagement. En général le patient souffre à cause du refus, de la crainte ou d’un désaccord entre sa volonté et la situation en cours. L’hypnose ne change pas la réalité telle qu’elle est, mais aide à mieux la supporter.

Avant de se lancer dans une séance, les hypnotiseurs en Val-d’Oise et leurs patients posent certaines règles, ils doivent notamment se mettre d’accord sur l’objectif de la séance. Il peut s’agir par exemple de faire face à une phobie, d’apaiser un stress, de se préparer pour une épreuve, etc. Une fois cela consenti, le processus se déroule en trois phases qui peuvent durer entre quelques minutes et plus d’une heure. On distingue donc la phase d’induction qui consiste à plonger le sujet dans son imagination, à oublier le monde qui l’entoure afin de se consacrer à l’instant présent. Ensuite vient la phase de travail, la transe hypnotique en elle-même pendant laquelle l’esprit du patient se dirige vers la mission fixée. Enfin, la phase de sortie qui est caractérisée par un compte à rebours qui «ramène» le sujet dans la réalité actuelle. Certains hypnotiseurs ne se servent pas de compte à rebours pendant cette phase. Durant tout le processus, l’hypnotiseur est un guide protecteur qui accompagne la personne sur ce chemin inconnu.