Les lieux que vous pouvez découvrir lorsque vous faites un trekking au Maroc

trekking au maroc

Le Maroc est l’un des pays qui accueillent le plus de randonneurs et de trekkeurs. En effet, l’environnement du royaume propose de superbes montagnes et toute l’année il est possible et même agréable de faire du trekking au Maroc avec Aventure Berbere. En été, les randonneurs peuvent gravir le point le plus haut de l’Afrique du Nord, qui est le djebel Toubka. En hiver, quand les montagnes du Haut Atlas ne sont pas accessibles du fait de la neige, les randonneurs peuvent visiter le djebel Sarho. La chaîne du Rif est praticable pendant la mi-saison. Il est important, lorsqu’on souhaite se rendre au Maroc pour une randonnée, de savoir quels sont les lieux les plus appropriés pour ce genre d’activités et qui vous apporteront satisfaction. Le Toubkal est l’un des circuits les plus appropriés dans ce contexte. L’ascension du djebel Toubkal qui culmine à 4 167m offre aux randonneurs deux jours d’activité partant d’Imlil, à quelques kilomètres de Marrakech. Il est également possible de faire le chemin à dos de mules pour un circuit de 7 à 10 jours.

Lors d’un trekking au Maroc, la traversée du massif du M’Goun peut se faire en quatre jours et pourrait intéresser tous les randonneurs, peu importe leur niveau. Le paysage dans cet environnement est diversifié, on y retrouve des gorges arides, mais aussi des vallées luxuriantes. On y rencontre également des cours d’eau pas très profonds dans lesquels les randonneurs peuvent tremper leurs pieds. La chaîne du Rif abrite les massifs les plus bas du royaume qui sont agréables à parcourir pendant le printemps. Pendant cette saison, les forêts de chênes sont toutes vertes et les pentes sont recouvertes de fleurs sauvages. Les promeneurs peuvent en même temps découvrir les villages berbères, le parc national de Talassemtane et le pont de Dieu.

En optant pour un trekking au Maroc, dans la région du Djebel Sarho, les promeneurs doivent prévoir 5 à 6 jours de marche, qui les pousseront à se faufiler entre la vallée du Dadès et le Haut Atlas. Une occasion de découvrir des paysages grandioses et arides. C’est un circuit qui se montre parfait en saison hivernale, lorsque la neige empêche la circulation dans les autres montagnes. L’Anti-Atlas est un massif que très peu de promeneurs visitent, c’est la dernière zone montagneuse avant le Sahara. Les circuits peuvent y durer jusqu’à une semaine pour atteindre le pic volcanique du Djebel Siroua, tandis que parcourir les villages situés entre la vallée des Ammeln et le djebel L’Kest ne demande que 5 jours.