L’ironie et la particularité de la chaise Barcelona

chaise

L’histoire de la chaise Barcelona ne peut pas être dissociée de celle de l’Exposition internationale de 1929 en Espagne. La fameuse chauffeuse créée par Ludwig Mies van der Rohe demeure une chaise assez ironique puisqu’à ce moment personne ne s’est assis dessus. Rappelons que la chaise a été conçue dans le cadre de cette exposition qui a été visitée par les têtes couronnées et les représentants de nombreux gouvernements européens. Il s’agissait donc d’un grand défi à relever pour Ludwig Mies van der Rohe qui était en charge de la construction du pavillon allemand et donc de son aménagement. C’est dans cette optique qu’il a créé la chaise Barcelona https://www.chaisebarcelona.com/fr/chaise-barcelona qui est à la fois majestueuse, élégante et assez couteuse. Le pavillon construit était déjà très futuriste pour l’époque, avec ses différents types de marbres et le verre qui la constituaient. L’édifice a été démonté en 1930, un an après son inauguration, pour être reconstruit en 1983 au même endroit. Jusqu’à nos jours, ce bâtiment peut être visité sur les hauteurs de la capitale espagnole.

Les chaises Barcelona reflètent le style de Ludwig Mies van der Rohe à cette époque, celui d’avant la guerre et d’avant la fuite face aux nazis. C’est en 1938 que Mies a fui l’Allemagne pour se réfugier aux États-Unis. De son vrai nom « Mies », il rajoute le « van der » qu’il associe à « Rohe » le nom de jeune fille de sa mère. Précisons qu’il avait déjà 43 ans et une forte notoriété lorsqu’il a été sollicité pour concevoir le pavillon allemand de l’Exposition internationale de 1929. C’est justement cette notoriété qui justifie le fait qu’il ait été sollicité pour accomplir cette tâche. Certes il ne connait pas encore la gloire qu’il connaitra à partir de sa deuxième période, pendant laquelle il était aux États-Unis et qu’il a énoncé la fameuse phrase « Less is more ». Pendant cette période, il est déjà passionné de la théorie sur la forme et la fonction. En résumé, il n’a rien contre la forme tant qu’elle n’est pas le but. Pour lui la forme doit être en accord avec la fonction.

Mies montre qu’il a de nombreuses idées, il les met en application, mais en général l’esthétique n’est pas mise de côté dans ses créations, bien au contraire. La chaise Barcelona et le pavillon allemand de l’Exposition de 1929 sont des ironies parce qu’ils n’ont pas de véritable fonction. La fonction a totalement été mise de côté dans ces créations, le pavillon allemand n’avait pas de fonction. C’était un chef-d’œuvre de l’architecture moderne. Une œuvre magnifique, moderne, mais qui n’avait pas un usage particulier, à part peut-être celui d’accueillir le roi et la reine d’Espagne pendant leur visite de l’exposition.